Témoignage de José Garcia, acteur et pilote privé

« Sur les tournages, dès que l’occasion se présentait, je m’échappais pour aller à l’aéro-club local, parfois perdu dans la pampa. Je payais un pilote pour une heure de vol. Le temps d’admirer notre bonne vieille terre vue d’en haut, de tutoyer les anges et me libérer des pressions du quotidien. Juste voler. Mais piloter ? Je ne m’en croyais pas capable.

« C’est lors d’un tournage au Maroc qu’une étincelle a tout changé. Nous devions prendre un petit avion pour les besoins du film. Direction : le désert. Comme d’habitude, j’ai demandé au pilote si je pouvais m’asseoir à côté de lui. Pendant le vol, j’observai chacun de ses mouvements. « Tu sais José, toi aussi tu peux devenir pilote » a-t-il lâché. « Il existe des aéro-clubs où des instructeurs t’enseigneront l’art du pilotage, et ne t’en fais pas pour les maths ou la physique, ça ira tout seul ! » Et là, il y a eu un déclic. Il avait su ajouter l’ingrédient que ma passion attendait : la confiance en soi.

C’est ainsi que j’ai franchi le pas. J’ai poussé la porte d’un aéro-club. Depuis, mon amour sincère pour l’aviation et l’addiction qu’elle a créée vont grandissant. J’y retrouve ce que j’aime : passion, gentillesse, humilité. L’aviation préserve ce côté enfantin que beaucoup d’adultes perdent. Ici, on s’émerveille à chaque instant. »